Les Echos des marchés

Blackout

BLACKOUT ?

Après l’aide de 1,5 milliards octroyée à la société pamol pour faire face aux charges salariales, c’est le tour de la CDC qui a besoin de 29 milliards pour se sauver du blackout.

Il faut rappeler que la CDC est le deuxième employeur après l’Etat du Cameroun. Car cette unité agro-industrielle a environ 22 000 employés disséminés dans ses usines et plantations de palmier à huile, d’hévéa et de banane dans la région du sud-ouest.

Le point commun de ces deux sociétés, c’est leur implantation dans les régions anglophones en prise à une crise sécuritaire.
Ceci est une catastrophe économique et sociale pour le Cameroun.

Il faut donc inviter une fois de plus, proposent certains experts camerounais, les ministères de l’Agriculture et celui de la recherche scientifique à tout mettre en oeuvre afin d’assurer l’équilibre entre la demande et l’offre des denrées alimentaires sur nos marchés.

Pour cela, l’accent doit être mis sur la production des 8 autres autres régions qui doit être au delà de la production habituelle.
Il faut alors espérer que ce cri trouvera un jour une oreille attentive.

Par Joseph Clovis Dongmo

Comment here