blogLes Echos agricolesLes Echos des marchés

Filière cacao : le Cameroun relève peu à peu les défis de la relance

Le Ministre de l’Agriculture et du développement Rural en a eu la confirmation en visitant le
champ semencier de Nkoevone situé dans la périphérique d’Ebolawa.
Après sa visite dans ce champ semencier, Gabriel MBAIROBE se dit satisfait des avancées
enregistrées dans le plan de la relance de la filière Cacao au Cameroun. Pour le nouveau
patron du Ministère de l’Agriculture et du développement Rural : « Notre plan stratégique
prévoit qu’on atteigne la production de 600 000 tonnes par an. A l’heure actuelle, il nous
manque encore 280 000 tonnes à produire. Pour atteindre cet objectif, il faut passer par la
production de semence de Cacao. Aujourd’hui, nous estimons le besoin à peu près 50 000 000
plan par an et c’est ce qui se passe ici à Nkoevone. Raison pour cet objectif de mettre 15
hectares de champ semencier ici à Nkoevone pour produire les variétés camerounaise afin de
préserver la qualité du Cacao camerounais qui est prisé à travers le monde. » Notons que, le
cacao est l’un des produits agricoles le plus valorisé dans le monde entier. Pour atteindre
l’objectif de production dont se fixe le gouvernement camerounais, il faut utiliser la stratégie
de rajeunissement des plantations. Dans cette partie du Sud Cameroun, Gabriel MBAIROBE,
l’homme de la révolution agricole a pu toucher du doigt le travail effectué par la Sodecao et se
dit satisfait. Pour le patron de la Sodecao Jean Claude EKO EKOUAFANE, les travaux qui
sont entrepris dans ce domaine de production concernent non seulement Nkoevone mais aussi
Mengang et Abong-Mbang pour une superficie totale de 38 hectares.

Steve MEKONGO

Comment here