Agenda EchosblogLes Echos d'élevageLes Echos des marchés

VOLAILLE : des incubateurs made in Cameroun désormais disponibles

La production des animaux de la basse-cour est recrudescente au
Cameroun, car plusieurs camerounais se sont lancés dans l’élevage de
cette espèce d’animaux, qui pour la plupart est le plus prisée dans des
différentes cérémonies.
Pour un cycle de production classique, la ponte d’œufs par poule a une
durée normale d’un mois. Les résultats sont alors d’une dizaine d’œufs
voire une vingtaine pour les plus performantes. La durée d’incubation ici
étant de 21 jours. Ce schéma démontre que le pourcentage de perte est
de l’ordre de 70%. Un phénomène qui est dû aux intempéries et autres
pestes. Tout compte fait, c’est 24 poussins par poule en un an.
Pour résoudre les questions du genre, une startup camerounaise, a
développé un système d’incubation très efficace en mettent sur pied des
VetAgro incubator dont le rôle est de produire en grande quantité. Avec
ce dispositif, les œufs se ramassent au quotidien. Un minimum d’œufs
suffit afin qu’ils soient mis dans cet appareil dont le taux d’éclosion est
de 85% environ soit 120 poussins par an avec une estimation de perte
de 5% durant la période d’élevage. Le taux de production est alors
quintuplé lorsqu’un éleveur de poussins utilise cette machine, une
initiative camerounaise qui vole au secours des producteurs des
poussins. C’est toutes choses qui permettront d’augmenter le chiffre
d’affaires.

Prosper NGA NKOU

Comment here