La chronique de la semaine

CAMEROUN NOUVEAU MINADER: GABRIEL MBAÏROBÉ ou L’homme de la révolution agricole

Le président de la République son excellente Paul Biya, lors du remaniement ministériel du 4 janvier 2019 a jeté son dévolu sur le polytechnicien, Gabriel Mbaïrobé l’ex président du Conseil d’administration de Coton sport de Garoua au poste de ministre de l’Agriculture et du développement rural.

L’homme qu’il faut, à la place qu’il faut. De directeur des industries à la Société de développement du coton (Sodécoton) à ministre de l’Agriculture et du développement rural, Gabriel Mbaïrobé a su gagné la confiance du président de la République. Né le 03 février 1958, Gabriel Mbaïrobé a fait ses études primaires et secondaires dans la Région du Nord et de l’Extrême-Nord. Après l’obtention de son BEPC au collège d’enseignement général de Tcholéré, il décroche son baccalauréat scientifique au lycée classique et moderne de Garoua. L’homme continu ses études supérieures à l’École nationale supérieure polytechnique où il obtint le diplôme d’ingénieur de conception en électromécanique après six ans de formation. Il a également une bonne maitrise en informatique.
Gabriel Mbaïrobé a d’autres compétences ; divers séminaires entre autres : la maintenance industrielle, l’hydraulique, la qualité de la fibre et des automatismes industriels, la production de la vapeur, l’extraction d’huile végétale. C’est un véritable multiculturaliste, car parle couramment le français, l’anglais et plusieurs autres langues locales.
Après ses brillantes études, Gabriel Mbaïrobé va passer près de deux décennies à la Société de développement du coton (Sodécoton) du Cameroun. Il a occupé plusieurs postes de responsabilité dans cette structure notamment, directeur technique, chef de division égrenage à la Direction des industries et d’équipements… Il faut d’ailleurs mentionner que la plupart des usines de la Sodécoton sont installés par lui où il occupe les postes de chefs d’huilerie, directeur des huileries en 2014, directeur des industries en mai 2018. La même année il se spécialise dans le montage des usines égraineuses.
Membre de plusieurs associations, conseiller municipal RDPC à la mairie Garoua IVe et par ailleurs, trésorier de la section RDPC de la Bénoué. Il est président de l’association culturelle des lakas, chef traditionnel de 3e degré du quartier Sarere à Garoua.
Le choix du président de la République sur sa personne n’est pas anodin. Son profil lui permet de gérer le Minader au regard des multiples défis qui lui attendent. Révolutionner l’agriculture en modernisant les moyens de production et en transformant davantage nos produits agricoles ne sera donc pas une mission impossible pour cet homme acharné dans l’agronomie depuis plusieurs années.
Gabriel Mbaïrobé a pour défis principaux de rendre l’agriculture de seconde génération plus effective, plus rentable et plus compétitive. Intensifier la production et restructurer les grandes entreprises agricoles pour qu’elles deviennent des véritables chaines d’accompagnement.
Le natif de Maroua, chef-lieu de l’extrême-Nord, est plus connu dans le domaine sportif, où il a été président du Conseil d’administration de Coton sport de Garoua pendant quatorze ans. Il quitte se poste le 17 octobre 2017 au terne d’un Conseil d’administration.

Prosper NGA NKOU

Comment here