Les Echos agricoles

Culture du haricot au Cameroun: ce qu’il faut savoir!

Le haricot est un légume riche en vitamines, en minéraux, et peu calorique. Il ne supporte pas le froid et pousse très mal dans une terre compacte et argileuse, pourtant Il est assez facile de culture.

Les haricots aiment :
Des températures de 15 à 18°C pour le semis, les engrais riches en acide phosphorique et en potasse, le soleil, les arrosages réguliers quand il fait chaud.

On doit les semer sur des lignes (sillons) espacées. Sur chaque ligne, mettre 3 à 5 graines dans chaque trou long de 3 cm, espacé de 40 centimètres en tout sens.
Il faut noter que, pour faciliter la germination, il faut les tremper dans de l’eau une demi-journée.

On les récoltes deux mois et demi à trois mois après le semis pour les grains secs, et à partir de 40 jours pour la récolte en gousses immatures.

Comment faire le bon choix des semences qui résistent aux maladies?
Il faut se rapprocher de l’Institutstitut camerounais de recherche agricole pour le développement ( IRAD). C’est une agence chargée de mener des recherches agricoles au Cameroun.

Et les dépenses?
Les dépenses pour la mise en place et la conduite de la culture peuvent atteindre 600 000 francs par hectare selon le type de terrain.

Les rendements?

Le rendement moyen du haricot commun est de 2000 kg par hectare, généralement plus élevés avec les variétés grimpantes par rapport aux variétés naines qui ne grimpe pas.

Coquette Meli

Comment here